Je te hais.

Parfois, je te hais.

Je te hais parce qu’avant ma solitude était ma force. Maintenant, elle me fait terriblement souffrir. Ce qui me fait chercher. Chercher ce que j’ai raté… ce que j’ai brisé, ce que j’ai gâché… Et pour ça, je dois abattre des barrières immenses. Combattre des peurs enfouis depuis des lustres… Je te hais…

Parfois, je souhaite que nos chemins ne se soit jamais croisés afin de continuer à vivre dans l’ignorance… Mais on ne peut revenir en arrière et le passé demeure inchangeable. Alors je te hais…

Puis je ferme les yeux et vois ton visage ou je vois un vieil homme et soudainement il se transforme en une version de toi plus ridé, avec des cheveux blancs et un sourire espiègle et des yeux bruns vifs et tendres et mon cœur s’emballe à nouveau, comme s’il me reprochait : « Comment oses-tu oublier? » alors je te hais de plus belle… parce que TOI, ta tête de zèbre noir et blanc fantomatique s’impose à moi. Et j’y peut rien.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s